Catherine BOSCH * Plasticienne 

        Son parcours débute aux Beaux Arts du Havre, se forge en Ariège, dans les années 80, où elle se lie d’amitié avec un noyau d’artistes, sculpteurs, graveurs et peintres.

Catherine BOSCH revient en Normandie, est auditeur libre aux Beaux Arts de Rouen où elle développe une écriture proche de la Figuration Libre, suit une formation de restauration de tableaux à l’atelier Benoit BUIS et parallèlement s’immerge dans l’univers du cirque avec la pratique du jonglage et du clown. Elle s’installe à Bordeaux en 88, fréquente l’école des Beaux Arts et différents milieux artistiques, continue le cirque, suit une formation à l’académie des beaux arts dirigée par le peintre Pierre LAFAGE et crée avec un collectif d’artistes l’association « Les Décalés » en 92, puis en 98 l’association Puls’Art à Pessac en Gironde, l’atelier d’arts visuels où elle enseigne aujourd’hui les pratiques plastiques, elle intervient également sur différents projets culturels et pédagogiques avec Puls’Art, l’association Etincelle et divers partenaires de la région. Sa pratique est protéiforme, peintures, sculptures, installations rythment les nombreuses expositions qui jalonnent son parcours.

 


 

Extrait de texte de Ramon Francisco Patchamé-Voué.

 

        S’attarder sur l’art de Catherine Bosch, c’est lier une gerbe faite d’éclatantes couleurs, de manifestes sources  de la figuration libre, d’ouverture sur l’art populaire mexicain. Certaines de ses compositions se construisent sur un mode d'art mural et d'antique art amérindien, les lignes brisées caractéristiques nous évoquent avec évidence certaines récurrences tissées ou … totémiques.

Le totem s’impose à elle, réminiscences liées à un inconscient collectif, un art de pulsion coloré et contrasté.

Le totem…force souterraine des racines de l’arbre, celles des éléments, mais aussi les hommes, construction et destruction, et les animaux, ceux qui rampent, ceux qui volent, les forces naturelles et surnaturelles….

Le visible et l'invisible….

 


 

PEINTURE 

 

          Si l’on voulait me situer ce serait tendance Figuration libre avec une tonalité abstraite et des productions sérielles.

Mes travaux picturaux, de pigmentation fortement colorée, aux aplats contrastés, fragmentés, déterminés par des lignes de tons purs et sombres

traitent de différents thèmes, l’humain, les mythologies, le quotidien, des évènements….

La représentation du corps est, pour ainsi dire, systématiquement déformée. J’utilise l’éclatement et la dislocation

dans l’intention d’accentuer l’apparence immatérielle et dérisoire du vivant mais également pour donner force d’illusion au mouvement.

         Chaque nouvelle série est un terrain d’exploration de techniques acquises et nouvelles avec des matériaux et des supports

aux contraintes divers, j’aime me surprendre, évite la monotonie.

Les techniques: acrylique et matériaux mixtes sur toile, papier, carton, plastique et bois…

        La série de peinture sur toile à laquelle je travaille en ce moment est pratiquement abstraite, la figuration y est  accessoire.

C’est un jeu de surface et de fond, l’effet optique est recherché, le visible, l’invisible, les traits verticaux rapprochés troublent

la surface picturale projetant ou rejetant les différents plans.

  

TOTEMS

 

         L’arbre, le végétal, la verticalité, la symbolique, la mythologie, le primitif, le clan, l’identification,

tout un champ d’interprétation s’ouvre avec le totem.

Chaque morceau de bois est unique, ses veines, ses couleurs, sa vie, ses accidents tels que des marques profondes laissées par les machines des scieries, des traces de feu pour certains bois qui ont été sauvés de l’incendie de la forêt de Sanguinet en 2010,

d’autres sont vierges de toute trace, chaque bois a une histoire plus ou moins visible.

         Mes traits accompagnent ces traces, elles sont utilisées ou pas selon la thématique abordée et le graphisme pratiqué.

         Chacune de mes créations est peinte, noir/blanc pour les totems traitant de cheminement, de plans mais aussi du féminin,

la couleur pour des thèmes plus figuratifs.

J’ai démarré cette série il y a 4 ans et n’ai pas fini de l’exploiter, d’autres expérimentations sont en cours avec des inclusions de Raku dans les bois.

 

catherinebosch.jimdo.com